Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Politique

  • Le racket des radars fixes

    Plus jeune, je soutenais le sévérité des contrôles routiers, afin de dissuader les chauffards.

    Je réalise à mes dépends aujourd'hui que le système ne traque pas les chauffards, mais par contre pénalise les gens normaux qui conduisent normalement, et dont je considère faire partie. En 2 ans, j'ai eu environ 6 contraventions pour excès de vitesse (-1 points) et 1 pour non respect d'un stop (-4 points)

    Les 6 contraventions pour excès de vitesse sont de type "52km/h au lieu de 50km/h", une fois "27 au lieu de 20 km/h", et "117 au lieu de 110". Sentiment d'injustice car : 

    • Emplacement du radar vicieux : 50m avant un panneau rétablissement la vitesse à 70km/h : pris 4 fois à des vitesse entre 51 et 54km/h, sur le chemin domicile-travail emprunté chaque jour...
    • Limitations abusives : 20km/h ! 110 km/h sur une portion d'autoroute en ligne droite...

    Le stop grillé, quant à lui, est en ville, un endroit où la circulation est quasi nulle, à un carrefour en T, où les 3 voies ont toutes un stop.  Je passe 3 à 4 fois par semaine à cet endroit, et en général je ralentis mais considère ce stop plus comme un "cédez les passage" (comme beaucoup-beaucoup de monde), tant il est absurde de mettre un stop ici sur les 3 voie du T.

    En conclusion, avec plus que 3 points sur mon permis, je vais devoir faire un stage payant, le stage fait pour rappeler à l'ordre les chauffards. J'avoue que ça fait mal au cul de se retrouver considéré comme ceux qui conduisent bourrés ou à 180km/h sur autoroutes, quand on s'est contenté de dépasser de quelques km/h.

    D'autant qu'a contrario, je connais pas mal de gens qui roulent à 150-180km/h, mais qui échappent aux points en moins en déclarant avoir prêté leur véhicule à quelqu'un résident à l'étranger et en payant un forfait plus élevé. Ils ont juste un peu plus de moyens que je n'ai pas.

    Bref une furieuse envie de rejoindre les gilets jaunes qui détruisent les radars... et d'aller frapper ces connards qui placent les radars à des endroits non dangereux mais où ils savent qu'ils vont faire mouche, car les limitations n'ont aucun sens. 

     

     

  • L'arroseur arrosé

    hamon.jpgSi on peut créditer à Hamon le fait de connaître au moins un peu ses dossiers, je ne vais pas bouder mon plaisir à voir l'ex-frondeur qui a manigancé des motions de censure contre le gouvernement de son camp, être victime aujourd'hui par effet boomerang de la désaffection de beaucoup de ceux qui étaient restés fidèles au gouvernement.

    Car en effet, si on peut comprendre que l'électorat des primaires de la gauche (surtout les jeunes, bobos, citadins) ait été manipulé par ce frondeur, les élus, eux, l'ont toujours en travers de la gorge, et ce d'autant plus que la politique de la 2è partie du quinquennat commence à porter ses fruits (voir par exemple ici)

    Vivement donc que le PS se recompose et qu'on en finisse : 

    • que les socio-démocrates et socio-libéraux le quitte définitivement pour rejoindre Macron et Bayrou.
    • et que les autres se regroupent avec Mélenchon pour faire une gauche de la gauche cohérente (qui ne gouvernera jamais mais sera une opposition utile)

    Laissant Hamon seul avec lui-même et ses quelques potes. Bien fait pour lui.


     

  • Présidentielles 2017

    La non-candidature de Hollande peut être vue, naturellement, comme une conséquence d'une faible popularité.

    Mais on peut aussi y voir plus machiavélique.

    Depuis plusieurs années, certains rêvent d'une scission du PS, tiraillé qu'il est entre son aile gauche et son aile droite.

    • Une aile gauche qui pourrait se rallier à Mélenchon
    • Une aile droite qui pourrait se rallier à Bayrou et/ou Macron aujourd'hui.

    Ces deux nouveaux mouvements auraient des lignes et des valeurs bien plus cohérentes.

    La sélection de Fillon clairement à droite faciliterait encore cette opération, en donnant de l'espace à Macron/Bayrou.

    Les événements, donc, s'y prêtent plus que jamais.

    Alors, si tout cela était plus ou moins prémédité depuis le début du mandat de Hollande ?

    Reste à voir si Bayrou va, comme entre les 2 tours e 2007, rester dans sa voiture en bas de l'appartement de Macron/Royale.

     

     

  • Loi travail

    1) L'utilisation du 49-3 serait "anti démocratique"

    • Si la droite n'était pas aussi politicienne, une partie au moins soutiendrait le texte
    • Si les "frondeurs" du PS étaient un peu disciplinés et comprenaient l'économie, ils soutiendraient le texte, même imparfait

    Donc virtuellement, il y a une majorité "off" pour le texte, mais qui ne veut pas sortir du bois, car c'est une loi impopulaire. L'utilisation du 49-3 permet en fait de prendre une décision que certains n'osent pas soutenir par calcul policiticien.

    2) La CGT et les syndicats lycéens manipulent les foules et prennent le pays en otage

    • Mais que viennent faire des lycéens et étudiants pour manifester contre une "loi travail" qui est plutôt à leur avantage, sans parler du fait que les étudiants ne sont pas les mieux placés pour connaître le monde du travail...
    • Le fond du problème : la loi affaiblira fortement les syndicats "nationaux" en donnant plus de pouvoir aux discussions locales: or la pratique le montre bien, c'est localement que l'ont peut trouver des bons accords et avoir une vision plus constructives du dialogue social, moins politisée qu'au niveau national. Cela permettra aussi d'améliorer la représentativité des syndicats, car si les représentants de leur entreprise ont un pouvoir de négociation plus important les salariés seront plus enclins à voter voire se syndiquer.
      Rien que pour cela, la loi travail doit être votée. Elle permettra de réduire le pouvoir des grandes "centrales" syndicales politisées qui polluent le dialogue social depuis des années, et assurent des rentes administratives à certains.

    Plutôt que des manifs anti-flics, ce sont des manifs anti-CGT/FO et anti-UNEF dont notre pays aurait besoin... 

  • Charlot est-il français ? (suite) : OUI !

    La parole de François Hollande ne veut vraiment plus rien dire.

    1. Annonces :

    * la stabilité fiscale, importante pour les entreprises

    * Il n'y aura pas de nouvel impôt en 2015

    2. Réalité :

    * augmentation des taxes en 2015 pour les entreprises et le secteur financier, pour gagner 3,5 milliards.

    C'est marrant hier soir je regardais une émission sur les péages autoroutiers : le montant des péages permet aux entreprises exploitantes de faire 1,25 milliards de bénéfices, 20 à 25% de leur chiffre d'affaire. Des taux dignes de LVMH, mais dans le secteur du BTP.  Ce bénéfice s'il revenait à l'Etat, comblerait 1/3 des 3,5 milliards.

    Conclusions :

    * il faudra virer Hollande et le PS en 2017, empêcher le retour de Sarko, empêcher l'arrivée de Le Pen. Que restera-il ?

    * Ceux qui ont signé les contrats de concession autoroutières sont vraiment nuls de ne pas avoir mis une clause de partage équitable du risque et des profits.

    * je vais prendre le train pour aller en vacances de Noël, ou les nationales non payantes : hors de question d'engraisser les actionnaires de Vinci & co en prenant l'autoroute (si encore ça revenait à l'Etat...). Boycottons les autoroutes autant que possible !