test

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 30 mai 2014

Teddy Rinner à Roland Garros et la faiblesse de Laurent Luyat

riner.jpgOn en parle depuis hier : Teddy Riner, invité de Laurent Luyat sur le plateau France télévision de Roland Garros, a lancé une balle sur le court en plein match, obligeant les joueurs à rejouer un point.

De la part d'un joueur de judo, sport où l'on est sensé apprendre le respect et la maîtrise de soi, ce n'est pas vraiment exemplaire. Et encore moins de ne même pas s'excuser publiquement, mais au contraire de dire "il a qu'à venir me chercher". Donc quand on fait 130kg et qu'on est champion de judo, on peut faire ce qu'on veut, on ne risque rien ? Belle mentalité.

Et ce qui est encore plus fort, c'est qu'aucun commentateur de France télévision n'a osé dire publiquement que ce qu'avait fait Teddy diner était vraiment une imbécilité tout au plus digne d'un écolier de CM2. Tout ça parce que Monsieur est champion olympique. J'aimerais bien voir ce qui se passerait si un quidam faisait la même chose aujourd'hui ou demain.

Quand on est une personnalité publique, on se doit d'être un minimum exemplaire. En ne disant rien, les commentateurs entretiennent l'idée que quand on est connu, on est au dessus des lois, des règlements, et des règles de savoir-vivre.

J'invite à lui balancer une balle de tennis dessus pendant un de ses combats aux prochains championnats du monde !

 

14:48 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tennis, judo, rolland garros | |  Facebook

dimanche, 31 janvier 2010

Triplé historique de l'équipe de France en handball

Après un début accroché, la France rattrape ses deux buts de retard juste avant la mi-temps (12-12). Elle fait la différence dès le début de la seconde période grâce notamment à leur gardien Thierry Omeyer magistral et qui arrête plusieurs penalties, et l'emporte finalement 25-21.

Ce qui caractérise cette équipe de France à mes yeux, c'est la grande solidarité entre ses joueurs en défense, souvent à 2 voire 3 sur le porteur du ballon adverse, et un très bon jeu collectif en attaque, qui sert bien quelques individualités telles que Daniel Narcisse (3 buts) ou Nicolas Karabatic (6 buts). Ils jouent dans un bon esprit sportif, ne simulent pas, ne cherchent pas la faute adverse, comme ont pu le faire à un moment les Croates faute de pouvoir faire mieux.

Thierry Henry nous l'avait encore rappelé face à l'Irlande, mais le sport Français, vraiment, c'est le handball. Pas le football...

 

20:47 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : handball, équipe | |  Facebook

samedi, 30 janvier 2010

La france en finale !

nikola.jpg

Vainqueurs au JO 2008, au championnats du monde 2009, les bleus vont tenter de gagner les championnats d'Europe demain, après avoir gagné brillamment leur demi-finale face à l'Islande aujourd'hui.

Ils seraient ainsi les premiers à effectuer un tel triplé d'affilée.

Il s'agit de handball, vous l'aurez peut être deviné, un sport vraiment collectif, que j'ai pratiqué toute ma prime jeunesse, et dont j'apprécie toujours le spectacle, malheureusement trop rare à la télévision (mais demain à 17h20 sur france 2)

 

18:42 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

lundi, 07 décembre 2009

Le fair play existe au football... chez un entraineur

Alors que ces joueurs avaient profité de la blessure d'un de leurs adversaire pour marquer, provoquant une bagarre entre joueurs, l'entraîneur de l'équipe d'Ascoli a demandé à ses joueurs d'encaisser volontairement un but pour compenser leur geste pas très fair-play.

Beau geste. Pas récompensé, puisque l'équipe d'Ascoli a finalement perdu 3-1.

Certains supporteurs d'Ascoli n'ont pas apprécié et ont insulté leur équipe en fin de match,  contraignant même l'équipe a rester 2 heures de plus au vestiaire...

Donc finalement, ni les joueurs d'Ascoli qui ont marqué le but en profitant de la blessure d'un joueur, ni les supporters qui ont insulté l'équipe en fin de match, n'ont été fair-play. Mais un entraîneur, ça fait déjà une personne fair-play.

Détails : ici

 

23:54 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : football, fair-play, ascoli | |  Facebook

vendredi, 20 novembre 2009

Faudra-t-il boycotter l'équipe de France

Tphoto_1258626327083-1-0.jpgout le monde en parle, et il y a quasi unanimité sur ce point : la France ne mérite pas sa qualification, acquise grâce à une main volontaire de Thierry Henry, son capitaine.

Bien sûr, 5 minutes avant la "main", il y avait peut être un penalty pour la France qui n'a pas été sifflé.

Bien sûr, des erreurs d'arbitrage, il y en a tout le temps. Et on ne rejoue jamais les matches. Mais il faut un début à tout !

Bien sûr, le foot n'est malheureusement pas le tennis : on ne voit jamais un joueur aller vers l'arbitre pour lui dire "j'ai fait faute".

Bien sûr, souvent, le football montre le peu de cas qu'il fait du fair-play, les joueurs étant presque entraînés à simuler ou à tricher, car "ce qui compte, c'est le résultat".

Mais quand même : peut-on être fier d'être Français, en se qualifiant dans ces conditions ? A l'heure où on parle d'identité nationale, la nôtre est-elle dans cette devise, "la fin justifie les moyens", "pour s'en sortir, il faut tricher" ? Les enfants, allez-y, tant que votre maîtresse ou votre prof ne vous voit pas, trichez ! Pas vu, pas pris ! Arnaquez vos clients, vos fournisseurs, vos partenaires ! Pas vu, pas pris !

Ce match est finalement à l'image de notre époque, où seul le résultat compte, l'argent est roi, le cynisme absolu.

Mais sommes-nous des animaux dans une jungle, prêt à tout pour "gagner" ?Gagner quoi, dans ces conditions ? Le mépris, la honte de soi ?

Certaines valeurs doivent reprendre le dessus, et qu'on ne me dise pas que c'est être un  "bisounours" ou "moralisateur" que d'avoir quelques valeurs.

Car il n'est pas impossible que les faveurs de l'arbitrage et de la FIFA à l'égard de l'équipe de France soient liées à quelque enjeu financier. Nicolas Sarkozy, d'ailleurs, fait profil bas : pourquoi ?

Si l'Etat ne doit peut être pas s'immiscer dans les règlements de la FIFA, il faut au minimum que la FFF demande à rejouer la match, en "amical" si la FIFA se cache derrière le règlement.

Elle pourrait aussi sanctionner Thierry "handy-man" Henry. S'il est un monde où l'efficacité ne doit pas prévaloir "à tout prix", c'est bien le Sport.

En l'absence de réaction, il faudra appeler à boycotter les retransmissions télé des matches de l'équipe de France. Le pouvoir, notre seul pouvoir, reste le boycott.

09:23 Publié dans Education, Sports | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : henry, foot, main, coupe du monde, afrique du sud, tricheur | |  Facebook

dimanche, 24 août 2008

JO : le vrai tableau des médailles

En ces derniers jours de vacances -pour moi en tout cas-, un peu de futilité avant d'attaquer les choses sérieuses...

En période de JO, on nous sert à chaque fois le fameux "tableau des médailles", sensé représenter le classement des nations. Mais comment interpréter ce classement ? Que signifie-t-il ?

Il présente plusieurs caractéristiques :

  • Il classe en fonction du nombre de médailles d'or, puis en cas d'égalité en fonction du nombre de médaille d'argent, etc. Ainsi une nation avec une médaille d'or et c'est tout est classée devant une nation avec 20 médailles d'argent...
  • Il ne prend pas en compte la taille des pays. Or la Chine avec 1,6 milliards d'habitant dispose d'un vivier de champions potentiels sans doute supérieur à celui de l'Estonie et son 1,3 million d'habitant...

Voici donc en exclusivité le vrai weird-tableau des médailles (lien), qui présente notamment :

  1. un classement par points (or=3pts, argent=2pts, bronze=1pts)
  2. deux classements qui gomment les effets démographiques et économiques : en points par habitant et points par $ de PIB.

Qu'en retenir ?

  • Les Bahamas mais surtout la Jamaïque avec notamment ses sprinters tiennent la tête du classement en points par habitant.
  • Les Etats-Unis et la Chine doivent beaucoup leur succès à leur population, puisqu'ils, ils rétrogradent respectivement à la 46è et 67è place en points par habitant, et respectivement 71è et 43è en points/$ PIB.
  • L'Australie est le seul pays à être présent dans les 10 premiers à la fois en classements "bruts" (officiel, points, nombre de médailles)  et en points par habitants. Les Australiens sont bons compétiteurs dans les sports d'eau et en particulier la natation.
  • La France, qui atteint pour la première fois le score de 40 médailles, est 10è au classement officiel, 7è au classement par points, mais 32è au classement points/habitant et 57è au classement points/$PIB.
  • L'Inde, grande concurrente de la Chine dans le business, est en queue de classement : infrastructure sportives insuffisantes et manque de moyens dans un pays qui valorise plus l'intellect pur, et dont le sport national -le cricket- n'est pas représenté aux JO... Pour plus de détails, voir l'article du Monde sur le sujet.
    D'autres gros pays démographiques comme l'Indonésie, le Pakistan, le Nigéria, le Bengladesh sont également assez absents ou presque des podiums.

21:49 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : jo, sport, médailles | |  Facebook

dimanche, 13 avril 2008

Toit du Monde / Evénement orange

817467820.jpg

Vous avez remarqué ? Je n'ai pas mis de petit drapeau tibétain sur mon blog. Je ne sais pas si j'en mettrai. Honte à moi. Mais c'est pas très grave, car il flotte déjà un peu partout, comme si tout le monde était devenu soudainement tibétain au passage de la flamme olympique.

Loin de moi l'idée de critiquer ceux qui l'ont fait, je respecte ce point de vue. Mais pour ma part, même si les moines tibétains sont en orange ce qui pourrait en faire des amis chromatiques, j'ai du mal à m'enflammer aussi vite. Pour 5 raisons :

  1. En premier lieu, un problème de compétences: les tibétains ont réussi un bon lobbying dans certains milieux du show-biz, certains milieux médiatiques et politiques, ils ont ainsi attiré pas mal de sympathies. Mais franchement, moi, je n'y connais rien au dossier : je vois à la télé des moines au crane rasé et en tenue orange, qui semblent être des pacifistes opprimés par les méchants chinois colonisateurs ; j'ai ouï dire qu'il y avait eu des massacres ; j'ai conscience du fait que le Tibet est un pays riche en minerai (notamment en or) et situé en position assez stratégique... Mais à part çà : quelle est la légitimité du gouvernement en exil ? Quelles sont les frontières historiques, la légitimité ou pas des revendications des tibétains, la nature du gouvernement en exil (est-il si irréprochable que çà) ?
  2. En second lieu, un problème de légitimité : la France qui a fait la guerre d'Algérie, les colonies, les relations parfois limite avec certains états Africains peu démocratiques... N'est ce pas un peu indécent de se poser en donneur de leçon ?
  3. Mais aussi un problème de principe : je ne suis pas a priori pour le mélange des genres (des ordres pour reprendre l'un de mes précédents articles): la politique au politique, le sport au sport. Manifester pour perturber le parcours de la flamme c'est finalement nier le rôle des politiques élus. Et si nos politiques sont lâches et font fi de leurs principes vis à vis de la Chine pour pouvoir vendre des Airbus, des centrales nucléaires ou des TGV, il ne faut pas voter pour eux, et surtout aller manifester devant l'Assemblée nationale ou le Quai d'Orsay, pas sur le parcours de la flamme olympique.
  4. Et aussi une soudaineté qui me dérange : il y a dans cet espèce d'engouement "événementiel fulgurant", un côté "mode" qui ne me plaît pas car il ne laisse que peu de temps à la maturation des idées : je crains la manipulation. D'ailleurs vous avez remarqué, on en parle déjà moins.
  5. Et enfin une question d'ordre tactique : la conséquence d'une réaction aujourd'hui pourrait être un durcissement et un contrôle renforcé des médias pendant les Jeux : une action surprise pendant les Jeux n'aurait-elle pas été plus efficace ?

Une ou 2 de ces 5 raisons toutes seules n'auraient pas suffit, mais ajoutées, cela m'a refroidi. Mais rassurez-vous : sans atteindre les températures extrêmes du sommet de la plus haute montagne du monde, situé à la frontière tibétaine, et dont j'ai trouvé cette belle photo. Faute de drapeau...

16:59 Publié dans Affaires étrangères, Sports | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : jo, jeux olympiques, chine, pékin, tibet, flamme, boycott | |  Facebook