test

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 21 novembre 2008

intermodalité des transports en IdF : encore des efforts à faire

Pour le parisien ou francilien qui prend les transports pour aller travailler, la carte orange est un bonheur : elle permet de prendre RER, bus, métro, tramway dans une zone donnée.

Pour l'utilisateur occasionnel, c'est plus compliqué :

  • il y a les tickets "réseau ferré"
  • il y a les tickets "t+" qui permettent de prendre métro, bus, tramway, RER, métro mais vous devez rester dans un de deux monde suivants : métro/RER, et tramway/bus. Car on ne mélange pas les torchons et les serviettes. Il y a d'un côté ceux qui vont vite, et le reste ;-)

Exemple 1

Vous êtes à Saint Quentin en Yveline et que vous voulez aller à Boulogne-Sud, je prend cet exemple au hasard (enfin pas tant que ça : ça m'est arrivé hier) :

  1. soit vous prenez un ticket unique et dans ce cas vous prenez le RER C jusqu'à Javel, puis ligne 10, puis ligne 9 jusqu'à Billancourt.
  2. soit vous voulez faire plus court et avec moins de correspondance : RER C jusqu'à Issy-Val-de-Seine, puis T2 jusqu'à la station les moulineaux et vous traverez l'Ile Saint Germain à pied. C'est le trajet le plus court et avec un seule correspondance : mais vous devez prendre deux tickets, pour un coût total légèrement supérieur à 5€. C'est ce que j'ai fait.

Exemple 2

tramway_desir.jpgVous êtes chez vous à Boulogne-Sud et vous voulez aller à paris en métro, mais vous n'êtes pas à proximité immédiate du métro, et vous avez des bagages lourds à porter. Vous voulez donc prendre le bus. Vous montez dans le bus, vous achetez un ticket au chauffeur. Vous descendez 3 stations plus loin, pour prendre le métro. Et là vous découvrez qu'il y a marqué sur votre ticket de bus "sans correspondance". Vous devez donc acheter un second ticket pour le métro.

C'est ce que j'ai fait.

Conclusion

Pour les utilisateurs occasionnels, l'intermodalité, ce n'est donc pas encore ça : que fait le STIF ?

Mais bon : on ne va pas en faire tout un cinéma, n'est ce pas Monsieur et Madame Huchon ?

20:27 Publié dans Transports | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : intermodalité, stif, métro, rer, tramway, bus | |  Facebook

dimanche, 30 mars 2008

Première interview de PCB

PC Baguet a donné son premier interview post-élection, au journal le Parisien.

Il persiste sur son projet d'extension de la ligne 9, mais laisse entrevoir que l'enfouissement n'est pas pour demain ("il faut d'abord poser les bases de la maison")...

Il aborde aussi la démocratie de proximité, il souhaite doubler les interlocuteurs dans chacun des 7 quartiers. Mais au lieu de mettre deux conseillers par quartier ce qui est un bon début, ne serait-il pas plus judicieux à terme de redessiner et réduire la taille des quartiers comme le proposait le Modem dans le premier chapitre de son programme ?

4091551.jpgCar même si c'est souvent le cas dans les grandes villes, est-il normal que les côtés impairs et pairs d'une grande avenue fassent partie d'un quartier différent ? Utiliser les grands axes comme frontières a un côté pratique administrativement parlant, mais ne correspond pas aux quartiers vécus par les habitants, qui s'articulent plus autour des centralités marchandes (cliquer sur la carte ci-contre), des stations de bus/métro les plus proches voire des écoles de leurs enfants.

vendredi, 21 mars 2008

Proposition Baguet n°2 : la boucle sur la ligne 9

Il s'agit de la proposition n°2 du projet municipal 2008 de l'UMP (qui en compte 100) : "Prolonger la ligne 9 du métro par une boucle qui desservira le sud de la ville : terrains Renault, pont de Billancourt, en lieu et place d'un tramway irréaliste".

Ainsi pour faire plaisir aux habitants des immeubles Pouillon (quelques milliers d'électeurs c'est toujours ça de pris)  qui sont à dix minutes à pied de la station Marcel Sembat, monsieur Baguet propose une boucle de métro le long des quais, pour aller du pont de Sèvres à la porte de Saint Cloud en passant par le pont de Billancourt.

1578086015.jpg

Ce projet est apparemment évoqué depuis longtemps : mais là encore, il se heurte au principe de réalité : il n'est pas rentable, pas prioritaire, et difficilement gérable : en tout cas sûrement plus irréaliste qu'un tramway.

  1. Pas rentable : les habitants qui habitent non loin du pont de billancourt sont à 10-20 minutes à pied de la station Marcel Sembat, et à 5-10 minutes du tramway T2 côté Issy les Moulineaux qui dessert la Défense et bientôt Paris. Quand on sait que le ministère de la santé recommande 30 minutes de marche par jour pour rester en forme. si on ne veut pas marcher, il y a toujours le bus 123 qui longe Jean-Jaurès.  Est-il donc vraiment nécessaire de faire un passer une extension de métro pour desservir ces quartiers ? Ce n'est pas ce qui avait été estimé lors d'une étude passée : pour 7000 trajets par jour, ce n'était pas rentable. Les terrains Renault vont amener du monde le long des quais certes, mais là encore, le T2 est juste en face, et l'actuelle ligne 9 pas si loin que çà.

Pas prioritaire à l'échelle de la région : certaines villes de banlieues n'ont aucun métro. Le STIF (Syndicat des transports d'Ile de France), seul donneur d'ordre de la RATP, ne fait clairement pas de ce projet sa priorité, comme la rappelé son président JP Huchon en réaction à la rencontre entre Monsieur Baguet et le ministre des transports qui pour soutenir le candidat de son parti "a montré son intérêt pour le projet", comme on a pu le voir sur une photo les montrant tous deux étudiant un épais dossier : la carte de l'office du tourisme de Boulogne-Billancourt. Le STIF doit en effet faire face a plus d'une trentaine de demandes de prolongations de métro, et celle de Boulogne n'est sûrement pas la plus prioritaire !

Difficilement gérable : il y aurait deux façon de faire la boucle : en double sens tout le long, ou une boucle monosens.

  1. Version sens unique : c'est la plus simple à gérer, c'est un peu le principe de la "boucle" de la ligne 10. Mais elle obligerait ceux qui partent de Marcel Sembat de "faire le tour" de la boucle pour repartir vers Paris. C'est aussi abandonner le double sens existant entre Porte de Saint Cloud et Pont de Sèvre. Ce n'est apparemment pas le proposition de Monsieur Baguet.
  2. Double sens tout le long : dans Paris, le rythme des métro est donné : si on doit le séparer en deux, chacun des brins aura la moitié du trafic. L'impact est donc que la ligne actuellle verra sa fréquence divisée par deux dans les deux sens.

Monsieur Baguet en proposant un métro, fait surtout plaisir aux fanatiques du tout-voiture :
le métro a l'avantage de ne pas empiéter sur leur territoire : la route. Au contraire des tramways ou des bus.

La vision de Monsieur Baguet, c'est "les pauvres sous terre dans le métro", "les riches dans leur voiture sur les routes"

 

1214314011.jpg
Un projet alternatif  moins couteux !