test

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 11 avril 2008

Municipales et report Modem

Dans le blog mon Boulogne billancourt, l'auteur analyse les résultats des municipales à Boulogne-Billabcourt : il indique que les voix du Modem se sont reportées à 2 tiers sur Fourcade : de quels données dispose-t-il pour faire cette analyse ? Je n'aboutis pas aux mêmes résultats.

En effet : en supposant que les électeurs non Modem n'ont pas changé de camp entre les deux tours, je fais plutôt l'analyse suivante :

  1. Le Modem a fait 2713 voix au 1er tour
  2. Au second tour :
    • Modem :              - 2713 voix (éliminé au 1er tour)
    • Nul+abstention :  +573 "voix" soit 21% des voix modem 1er tour
    • UMP  :                 +355 voix soit 13% des voix modem 1er tour
    • Fourcade :           + 1359 voix soit 50% des voix modem 1er tour
    • PS :                    +431 voix soit 16% des voix modem 1er tour

Le Modem semble donc plutôt s'être reporté à 50% sur Fourcade, 22% en nul ou abstention, 16% Vouette, 13% Baguet. Mais celà suppose :

  • qu'il n'y a eu aucune mobilisation des électeurs UMP, PS ou Fourcade entre les 2 tours, ce qui est faux car il y a eu le retour des congés et qu'on voit que dans certains quartiers la participation a augmenté, même si au global elle a diminué.
  • qu'il n'y eu aucun report PS->Fourcade du type "vote utile"

On peut donc penser qu'en fait le report Modem sur abstention est sous-estimé dans cette analyse, mais seule une enquête permettrait de le connaître réellement.

Faute de disposer d'une telle enquête, une analyse par quartier (en cours) permettra peut-être d'en savoir un peu plus, mais c'est fastidieux...

1758715568.jpg

08:13 Publié dans Démocratie boulonnaise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : municipales, boulogne-billancourt, résultats, modem | |  Facebook

mercredi, 26 mars 2008

Emplois et déplacements à Boulogne

Comme le montre le graphique suivant : 

  1. De moins en moins de Boulonnais travaillent à Boulogne
  2. De plus en plus de Boulonnais vont travailler à l'extérieur
  3. De plus en plus de non-Boulonnais viennent travailler à Boulogne
1596961808.jpg

Tout celà, c'est plus de déplacements, sources de perte de temps et d'argent, sources de nuisances familiales et de pollution.

La cause : il y a de moins en moins adéquation entre les résidents et les emplois à Boulogne.

Monsieur Baguet, élu il y a un peu plus d'une semaine, veut "faire revenir les entreprises" à Boulogne. C'est louable. Mais çà ne doit pas être motivé que par le seul souci de rapporter de la taxe professionelle : il  faut une politique du logement COHERENTE avec la politique vis à vis des entreprises, avec un mot d'ordre : essayer de réduire les déplacements. Bien plus que des gadgets type Vélib, le problème de fond sur les transports est sans doute là.

Et commençons par les terrains Renault : les futurs habitants seront-ils les futurs travailleurs de la zone ?

08:22 Publié dans Démocratie boulonnaise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : transports, emploi, boulogne-billancourt | |  Facebook