test

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 13 décembre 2008

La peste soit des pesticides !

manger_bioP.jpgDes médecins et nutritionistes le disent depuis longtemps mais cela restait confidentiel : les pesticides que l'on retrouve dans les aliments pourraient être à l'origine de cancers et autres maladies de parkinson : soit pour ceux qui les manipulent (les agriculteurs au premier chef), soit pour ceux qui les mangent (tout le monde).

Des nutritionnistes recommandent surtout de faire manger bio aux enfants de 0 à 3 ans. Monsieur le Maire, quand est-ce que les enfants de nos crèches mangeront enfin du Bio, au moins partiellement, comme prévu dans votre proposition n°6 de la campagne muncipale : "Élaborer une charte du développement durable et de l'écoresponsabilité pour toutes les activités municipales (parc automobile à énergie propre, utilisation d'aliments « bio » pour les repas…)" ?

Et pour les adultes, c'est pire : le vin, l'un de nos produits nationaux, serait le plus contaminé : car la culture du raisin, qui représente 3% des terres, consomme 20% des produits phytosanitaires ! On retrouve ainsi parfois des doses de pesticides atteignants plus de 5000 fois la dose autorisée dans l'eau du robinet : mais c 'est légal, car les seuils pour le vin ne sont pas aussi stricts que pour l'eau.

Alors l'alcool tue, peut-être, mais pas seulement à cause de l'alcool ? Chacun est juge. Personnellement, j'essaie de consommer du vin bio depuis quelques temps.

Source : nouvel obs

08:55 Publié dans Environnement, Les 100 Projets de Baguet | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bio, pesticides, vin, cancer, parkinson | |  Facebook

dimanche, 16 novembre 2008

Santé : mieux vaut guérir que prévenir ?

Jacques Chirac a lancé il y a quelques années un "Plan Cancer". Depuis des décennies, la recherche pour guérir le cancer travaille, à force de millions voire milliards d'euros. Alzheimer, idem.  Les allergies, idem.

Pourtant, de nombreux travaux semblent avoir déjà convergé sur des moyens simples de prévenir ces maladies, soit par des traitements préventifs annuels, soit par une hygiène alimentaire améliorée.

seignalet.jpgExemples :

  1. Il est prouvé que l'allaitement réduit le risque de cancer du sein, et pourtant en France on incite peu les femmes à allaiter.
  2. Le Docteur André Gernez a semble-t-il démontré qu'un traitement préventif annuel d'un mois à partir de 40 ans permettrait d'éviter une grosse partie des cancers, en éliminant les cellules cancéreuses avant qu'elles ne se multiplient. Dès 1974, les résultats obtenus par l'INSERM démontrent que le cancer peut être prévenu dans 93% des cas (source wikipedia). Pour plus de détail : vidéo ici
  3. Concernant les allergies, il préconise de faire respirer aux nouveaux nés avant 3 mois un mélange de poussières d'aspirateur et de pollens, afin de prévenir les allergies. En 2006, le congrès mondial d'allergologie à Berlin a confirmé officiellement cette théorie non-hygièniste.
  4. Concernant Alzheimer, la cause est pour lui, entre autres, le développement de la consommation de drogues et de produits chimiques dans les aliments, qui accélèrent la division des cellules souches. Il préconise de manger biologique, et un traitement pour tarir l'hormone de croissance.
  5. Pour le Docteur Kousmine (1904-1992, photo), pionnière en alimentation-santé, l'évolution du cancer depuis 50 ans serait due aux changements alimentaires survenus depuis la seconde guerre mondiale. Elle préconises des régimes alimentaires pour prévenir mais aussi stabiliser voire soigner un certain nombre de maladies (sclérose en plaque, cancer, ...).

Problème :  ces pratiques restent assez confidentielles. Pourquoi ? Elles vont à l'encontre :

  1. des pratiques occidentales de la médecine, axées sur la guérison des malades (rappelons qu'en Chine la médecine est plus axée sur la prévention) : analyser un problème (les symptomes), puis (essayer de) le résoudre, ce n'est pas ce qu'on fait quand on fait de la prévention...
  2. de l'industrie pharmaceutique, qui préfère vendre de la chimiothérapie ou des appareils de radiologie.
  3. des pratiques productivistes de l'agriculture, qui utilise force engrais et insecticides : celà ne nuit pas seulement à l'environnement mais aussi à la santé
  4. de l'industrie chimique qui pousse à  l'utilisation de produits pour améliorer les rendements agricoles à court terme.

Solutions ? Toujours la même : information du public, démocratie, indépendance des décideurs politiques par rapport aux lobbies industriels et corporatifs (ordre des médecins, syndicats agricoles, etc)

10:49 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : cancer, santé, gernez, prévention | |  Facebook

mercredi, 02 avril 2008

Cancers, Bio, et proposition n°6 de PC Baguet

Dans un article du Monde, une directrice de recherche à l'INSERM, responsable de l'équipe épidémiologie pour la prévention du cancer, s'inquiète des effets de l'environnement sur notre santé et en particulier les cancers :

"Dire qu'il ne faut pas fumer, boire le moins d'alcool possible, avoir une alimentation équilibrée, de préférence sans trop de résidus de pesticides et de polluants divers, faire de d'exercice physique, tout cela est très bien. Mais il existe d'autres éléments que l'individu ne peut pas contrôler : l'air qu'il respire, l'eau qu'il boit, l'endroit où il habite, l'exposition aux champs électromagnétiques. Il faudrait être plus drastique notamment sur les pesticides. Aujourd'hui, quand on fait un repas normal, en France, on est exposé aux résidus de 21 pesticides. Il faudrait davantage éliminer de notre mode de vie et de notre environnement les composés dont on sait avec certitude ou que l'on soupçonne très fortement d'être des cancérogènes pour l'être humain. Mais on se heurte à des intérêts commerciaux. Cela relève de décisions politiques sur lesquels chacun d'entre nous peut peser". Tiens-tiens, çà me rappelle un débat sur les OGM...

1048085210.jpgPourtant, les parents qui demandent la mise en place de nourriture bio dans les écoles se voient répondre que ce n'est pas possible pour des "problèmes d'approvisionnement". C'est ce que j'ai pu lire cette semaine dans un compte-rendu de réunion de l'école maternelle de ma fille.

Notre nouveau maire de Boulogne-Billancourt PC- Baguet et ses adjointes Christine Bruneau (développement durable) et Marie-Anne Bouée (petite enfance) auront donc du pain sur la planche s'ils veulent réellement mettre en oeuvre ce volet de la proposition n°6 de leur programme : "Élaborer une charte du développement durable et de l'écoresponsabilité pour toutes les activités municipales (parc automobile à énergie propre, utilisation d'aliments « bio » pour les repas…)".