test

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 07 juin 2008

Priorités : tout choix est un abandon...au moins temporaire

tournerenrond.pngJe lisais encore hier un article citant Nicolas Sarkoy qui veut faire du développement des soins palliatifs "une priorité". Et je me disais que décidémment, cet homme est en campagne électorale permanente, car chaque jour apporte sa nouvelle "priorité".

Or gérer un pays, une ville, une entreprise, un projet, de manière efficace, implique de se concentrer efficacement sur des priorités en nombre limité. Et ne pas se disperser sur des non priorités. Surtout quand on manque de moyens. Par exemple, supprimer la publicité sur France Télévision, est-ce vraiment une priorité pour l'Etat Français ? Pour TF1 çà l'est peut-être, mais pour l'Etat Français je ne pense pas. Est-ce prioritaire de faire tout un tapage pour un mariage annulé ?

Je lance donc un appel : monsieur Sarkozy, et messieurs les politiques : qu'est ce qui est prioritaire et surtout qu'est ce qui n'est pas prioritaire pour vous dans le magma de sujets dont nous sommes abreuvés chaque jour, dont une partie par vous ? Et concentrons-nous sur les débats prioritaires : importants et urgents, pour reprendre les termes de la matrice d'Eisenhower (ci dessous). Sarkozy devrait peut-être s'inspirer de cette matrice pour déléguer un peu plus les "Ui" et "ui" contrairement à ce qu'il fait aujourd'hui en intervenant sur tout et partout. On sortirait alors peut-être de cette confusion ambiante ou chaque jour apporte un sujet différent, "prioritaire".

Pour moi, la priorité est unique : assurer un fonctionnement démocratique honnête, indépendant des lobbies et médias, ou l'ensemble des citoyens peuvent être représentés, et où donc les décisions sont prises dans l'intérêt général et non en fonction de tel ou tel lobby. Le reste en découlera.

matrice.png

13:37 Publié dans Gouvernance | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : priorité, publicité, sarkozy, débats, mariage annulé, matrice eisenhower | |  Facebook

jeudi, 22 mai 2008

Publicité sur la TV publique

Sarkozy l'a annoncé il y a quelques temps : il veut supprimer la publicité de France Télévision. Pourquoi ?

  • Pour faire un gros cadeau aux chaînes privées comme TF1, M6 et celles du groupe Bolloré (*) (Direct8, DirectSoir...), qui sont un peu en difficulté par manque de recettes publicitaires ? Derrière une façade libérale, ce serait donc de l'interventionisme déguisé et indirect ?
  • Pour faire une télévision publique plus indépendante, des programmes de meilleure qualité ? Mais avec quels moyens ?
1268984729.jpg

Sur la question des moyens, il semblerait que le téléspectateur-consommateur soit mis à contribution ! En effet, les trois pistes annoncées hier par JF Coppé sont :

  1. Augmentation de la redevance
  2. Des taxes sur les fournisseurs d'accès internet et téléphone
  3. Une taxe sur les produits bruns, l'électronique grand public

Pour ma part, j'aimerais bien que ça débatte un peu plus des objectifs d'une telle mesure avant de parler des solutions.

 (*) souvenez vous : un certain propriétaire de yacht et de jet, ami de Nicolas.

12:18 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : france télévision, publicité, chaînes privées | |  Facebook