test

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 16 janvier 2011

Affaire Zemmour : peut-on encore débattre en France ?

Zemmour.jpgVoilà un journaliste, Eric Zemmour, qui déclare "les Français issus de l’immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes… C’est un fait". Et qui se retrouve cloué au pilori par quelques associations, qui ont même saisi la justice.

Si on peut reprocher à cette phrase un certain amalgame entre les "français issus de l'immigration" et les "noirs et arabes" alors que ce sont deux notions différentes (il y a des noirs non issus de l'immigration, et tous les immigrés ne sont pas noirs ou arabes), là n'est pas le reproche essentiel qui est fait à Eric Zemmour : on lui reproche des propos "racistes".

Or M. Zemmour ne fait que constater qu'il existe une forme de "délit de faciès". D'ailleurs il aurait pu ajouter, par exemple :

  • "les hommes sont plus contrôlés que les femmes parce que la plupart des trafiquants sont des hommes".
  • "les jeunes sont plus contrôlés que les plus de 70 ans parce que la plupart des trafiquants ont moins de 40 ans".
  • "les personnes habillées en costume-cravate sont moins contrôlées parce que la plupart des trafiquants ne sont pas en costume cravate". Pour l'anecdote il m'est arrivé de passer aux douanes de l'aéroport Charles de Gaulle dans plusieurs conditions :
    • des dizaines de fois, en revenant des USA, du Japon, de Corée, d'Inde, d'Iran pour déplacements professionnels : habillé en costume-cravate, je n'ai JAMAIS été contrôlé.
    • Une fois, en revenant d'une expédition dans les Andes, j'étais alors un peu sale, mal rasé, basané par le séjour en haute altitude, l'oeil probablement hagard en raison de la fatigue accumulée, le visage encore plus émacié par 3 semaines de nourriture liophilisée. Je portais un sac à dos et tirais une grosse valise à roulette (matériel d'alpinisme oblige). Eh bien j'ai été contrôlé, ma valise a été ouverte, un chien l'a reniflée, etc.

Le douanier, qui ne peut contrôler tout le monde, doit essayer de "deviner" qui contrôler, pour essayer d'être plus efficace que du hasard pur. Il use de critères visuels, consciemment ou pas.  Et il se base sur des statistiques, les siennes propres, ou des statistiques non publiées mais réelles : monsieur Zemmour dans une réponse à la LICRA publiée par le point confirme ces propos avec force arguments : "la plupart" des délinquants des prisons sont bien issus de l'immigration. Il rappelle aussi qu'il n'a pas dit que "tous les noirs ou les arabes" sont des délinquants, ce qui eut été excessif, ni que c'est "parce qu'on est noir ou arabe" qu'on devient délinquant, ce qui eut été, pour le coup, scandaleux, raciste et donc intolérable.

Le procès qui lui est fait est donc pour moi exagéré, et montre combien le débat sur ce sujet est rendu impossible par des associations qui véhicules une pensée irrationnelle est irréelle visant à tout prix à masquer une certaine réalité. Il y a semble-t-il plus d'immigrés ou de français issus de l'immigrations délinquants. La cause n'est certainement pas unique, c'est complexe, mais le débat ne portait pas la dessus. 

Personnellement, j'apprécie le franc-parler de Monsieur Zemmour, et sa participation active au débat public. Je suis loin d'être toujours d'accord avec ses propos. Je pense cependant qu'un désaccord ne doit pas se régler devant un tribunal, mais par un débat. Et c'est justement de débats de qualité dont manque cruellement notre démocratie, sur ce sujet en particulier. Le ton monte immédiatement, on arrive dans du passionnel. Alors ne clouons pas le bec à ceux qui y contribuent avec sincérité, pour une fois.

07:58 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : zemmour, délinquants, figaro | |  Facebook

jeudi, 10 avril 2008

Emploi : un bon cru en 2008 ?

367157701.jpgLe Figaro publie aujourd'hui un article optimiste (il a fallu que je le cherche bien dans l'actualité du moment !)

2008 devrait être un bon cru pour l'emploi

L'article indique cependant que les entreprises ont de plus en plus de mal à trouver les bonnes compétences et qu'un recrutement n'est pas un forcément un emploi supplémentaire car certains correspondent à des transferts de salariés dans la même entreprise, d'autres à une mobilité salariale d'une entreprise vers une autre.

Je suis par contre étonné qu'il ne mentionne pas aussi le phénomène "papy-boom", c'est à dire que des embauches sont aussi effectuée pour compenser les départs à la retraite massifs des enfants du baby-boom : le nombre de départs à le retraite augmente, et donc mécaniquement, le nombre de recrutements augmente aussi. Le taux de chômage devrait lui-aussi baisser à grâce à ce phénomène, mais espérons que si le progrès ne pas dépasse pas cette amélioration mécanique, le gouvernement n'ira pas jusqu'à clamer que c'est grâce à sa politique...

 

01:02 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chomage, emploi, anpe, 2008, baby-boom, retraites, figaro | |  Facebook