test

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 21 juin 2008

Bonus/malus écologique

Il est des mesures qui vont dans le bon sens, mais que l'on a du mal à comprendre dans leurs détails.

Ainsi du bonus-malus écologique qui s'applique aux ventes de véhicules neufs, en fonction de leur pollution en gramme de CO2 par kilomètre.

L'histogramme ci-dessous rappelle les seuils et valeurs de bonus/malus associées :

bonus-malus.png

Premier constat : il y a des seuils.

Ainsi, passer de 121 à 120 gramme de CO2/km fait gagner 500€ (on passe d'un bonus de 200€ à 700€), alors que passer de 60 à 30 ou de 120 à 110 ne fait strictement rien gagner ! Le gramme de CO2 n'aurait-il pas toujours le même coût ? Pourquoi n'établit-on pas de règles sans effets de seuil ?

Second constat : les seuils s'appliquent aux modèles HORS OPTION.

En effet les modèles sont classé dans une tranche ou une autre en fonction de tests réalisés sur des modèles de base. Ceci devrait pousser les constructeurs à créer des modèles de base "allégés" où les fonctions sources de CO2 (les fonctions lourdes ou consommatrices d'énergie) ne sont pas en base, mais en OPTION : le consommateur peut prendre l'option, mais ne payera pas le malus associé pour autant même si l'option fait dépasser le seuil de CO2.

 

 

22:47 Publié dans Environnement, Transports | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : bonus malus, pollution automobile | |  Facebook

Commentaires

J'ai en effet appris récemment que la zone neutre serait bientôt décalée de 10 mL, étant donné que vue que l'on compte bien plus de bonus que de malus et que l'état, de par cette opération, perd 10 millions d'Euros par an...!

Écrit par : Serge Brière | mercredi, 02 juillet 2008

10M€ , ca irait encore : l'Etat perd 200 M€ d'après ce que j'ai lu.
Par ailleurs il est normal de sévériser chaque année, car les constructeur doivent aussi progresser...

Écrit par : weirdman | jeudi, 03 juillet 2008

Les commentaires sont fermés.