test

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 09 mai 2008

Crise financière : on joue plus facilement avec l'argent des autres qu'avec le sien

454662677.jpgDans un article intéressant, le quotidien Monde explique le pourquoi de la crise financière actuelle : une assymétrie entre la perspective de gain et le risque de perte pour le financier.

Les gains personnels des gestionnaires financiers peuvent être proportionnels aux bénéfices qu'ils génèrent pour leurs clients, mais leurs pertes n'excèdent souvent pas leur emploi et leur réputation.

De même, la crise des subprimes s'explique aussi par le fait que les banques, qui transféraient leurs crédits risqués aux marchés financiers chargés de gérer le recouvrement, étaient moins scrupuleuses sur la sélection des clients : elles encaissaient le gain lors de l'achat du crédit, mais ne supportaient pas l'éventuel risque.

Le monde financier n'a donc pas besoin d'être régulé par une intervention de l'Etat dans son fonctionnement opérationnel, mais a besoin d'être encore plus surveillé pour prévenir de telles dérives d'organisation, et ajuster les règles de fonctionnement si besoin.

(J'en profite pour rendre un petit hommage à Jacques Villeret)

08:08 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hedge funds, subprimes, effet de levier, crise, banques | |  Facebook