test

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 21 novembre 2009

Vers un "Climate Gate" ?

La nouvelle circule sur les blogs et est reprise par certains sites de la presse anglo-saxon, et pour l'instant uniquement Agoravox en France : le site du Hadley-Center aurait été piraté. Le Hadley Center est l'un des principaux organismes de mesures de données climatiques pour le compte du GIEC (Groupement Intergouvernemental d'Experts du Climat, qui travaille pour l'ONU). Le GIEC est l'organisme qui est à l'origine des thèses sur le réchauffement climatiques, thèses qui guident beaucoup les politiques environnementales actuelles, et qui doivent faire l'objet de discussion au sommet de Copenhague qui doit début dans quelques jours.

Le hacker aurait eu accès à 1073 mails, et récupéré 72 documents. Parmi ces mails, on trouve des échanges suspects où leurs auteurs semblent échanger des propos sur des trucages de leurs résultats.

Un exemple de phrase (en anglais) montrant du maquillage:

"I’ve just completed Mike’s Nature trick of adding in the real temps to each series for the last 20 years (ie from 1981 onwards) amd from 1961 for Keith’s to hide the decline."

Un exemple d'échange montrant un doute interne :

"The fact is that we can’t account for the lack of warming at the moment and it is a travesty that we can’t. The CERES data published in the August BAMS 09 supplement on 2008 shows there should be even more warming: but the data are surely wrong. Our observing system is inadequate."

D'autres échangent parlent de la façon d'écarter des processus de "peer review" les scientifiques qui ne seraient pas dans la "ligne éditoriale"...

Curieusement la presse française ne reprend rien pour l'instant... Peut être le temps de vérifier la véracité de cette information ?

En tout cas si tout ceci était confirmé, une enquête contradictoire serait nécessaire, et suivant les conclusions, il y aurait alors peut-être lieu de remettre un peu de rigueur et d'éthique scientifique au GIEC: en agissant ainsi, il desservent la science en général, et probablement la cause qu'ils croient défendre, à savoir le respect de l'environnement.

En savoir plus (entre autres) :

Agoravox

BBC

FOXNEWS

The Telegraph

21:27 Publié dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

Cette manipulation ne remet pas en cause les fondements du développement durable et l'importance des économies d'énergie.

http://www.greenit.fr/article/acteurs/climate-gate-un-scandale-sans-importance

Écrit par : GreenIT.fr | mardi, 24 novembre 2009

Je ne sais pas où se situe la manipulation... Peut être des deux côtés.
Je suis d'accord avec vous, ça ne remet pas en cause la nécessité des économies d'énergie, mais peut être certains ont-ils intérêt à ce que le prix du CO2 (car il y a une bourse des quotas de CO2) augmente plus que nécessaire pour permettre ces économies d'énergie. Et si nous avons effectivement atteint le peak oil, pourquoi est-il nécessaire de mettre une taxe carbone, le prix du pétrole va augmenter tout seul et les choix du monde économique s'orienter vers des énergies moins chères.
Car la question est là : pourquoi s'exciter à réduire la consommation de pétrole si le peak oil est atteint ? Soyons cohérent. Si nous sommes au peak oil, alors la production et donc la consommation va baisser...

Cependant, si le peak oil est (peut être) atteint pour le pétrole, ce n'est probablement pas le cas pour le gaz. Et tout axer sur le CO2 fait que par exemple, le gaz est mis au même rang que le pétrole alors que sa combustion est beaucoup plus propre que celle de l'essence, du diesel, du kérozène, etc.

Ce qui est agaçant c'est que ce combat contre le CO2 semble monopoliser beaucoup d'énergies (humaines) alors qu'il y a tant d'autres problèmes cruciaux comme l'accès à l'eau, la sous/mal nutrition, les pandémies mondiales comme le SIDA, les tensions au Moyen Orient, dont les enjeux sont tout aussi important sinon plus pour les hommes et femmes de la planète, d'aujourd'hui et de demain, et qui semble moins soucier les politiques.

Assurons-nous que nos priorités sont bien les bonnes.

Écrit par : weirdman | jeudi, 26 novembre 2009

Plus le mensonge est gros, plus il passe

A quelques jours du Sommet des Nations Unies sur le climat de Copenhague qui ressemblera de nombreux chefs d'état et de gouvernement afin des solutions face au soi disant réchauffement climatique. La campagne de désinformation s’accélère.

Il y a quelque jour un rapport sur le changement climatique de l'Institut de recherche sur les impacts du climat de Potsdam, en Allemagne affirme que le réchauffement climatique est pire que prévu par le GIEC (Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat) et pourrait atteindre 7 degrés en 2100. Etrange révélation à quelques jours du sommet de Copenhague. L’idée est de faire monter la pression sur les décideurs politiques afin qui cède aux sirènes du néo-malthusianisme, il faut stop l’activité humaine !

Sans plarler de ce défi lancer plusieurs associations et ONG avec l'ultimatum climatique! 1 millions de signatures afin de faire plier les décideurs, les faire ceder à la peur!

Ce matin pour enfoncer le clou ! c’est le Ouest France qui affiche en première page, une photo d’une ville sous les eaux et titrant « Le climat change, l’exode les menace ».
Les média de masse on choisi la stratégie de la tension afin de faire accepter à la population un gros mensonge afin de faire accepter des politiques d’austérité, des politique anti–humaine.

Face à un tel scandale, face à cette tyrannie verte, nous ne pouvons pas nous taire.

Climategate : un scandale édifiant !

Les révélations des pirates informatiques qui se sont introduits, en début de semaine dernière, dans les serveurs de l'unité de recherche climatique (CRU) de l'université d'East Anglia (Royaume-Uni) ont discrédité la profession et mis en lumières que les scientifiques ne travaillaient pas vraiment pour la découverte de la vérité scientifique. Bien au contraire les nombreux mails dévoilés exposent au grand jour que les scientifiques travaillent pour le lobby anti humain dans le but de réduire la population mondiale.

Effondrement du systéme financier!

Les Nations Unies serait bien inspiré de mettre sur son agenda une conférence afin de faire face à la crise financière qui détruit l'économie physique de tout les pays! L'effondrement du systéme financier, c'est le plus grand danger qui guette l'humanité! Le reste ce n'est que bavardage!

David C.
david.cabas.over-blog.fr

Écrit par : David C. | dimanche, 29 novembre 2009

Citoyen !


Les soi disant scientifiques du GIEC (Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat) ont été pris la main dans le sac, depuis des années ils ont manipulé l’opinion mondiale afin de faire croire au réchauffement globale pour faire plier les dirigeants politique devant leur folie idéologique.


Le scandale du Climate Gate sera le scandale qui changera l’histoire !


La fin de l’aventure humaine ?


Les écologistes radicales et les financiers internationaux se sont associés dans une bataille contre le développement de l'humanité pour instaurer des politiques malthusiennes d'austérité, des politiques de coupes claires de budgets, de remboursement de la dette avec des taxes soi disant verte, de réduction de population comme sous les régimes les plus noirs de la France (Laval, Pétain)


Pourquoi !


Pour rembourser la dette du système ! Aujourd’hui le système financier international s’effondre, il y a deux choix politiques possibles : soit sauver le système en forçant les gens à payer les dettes accumulé par 30 année de folies libérale, soit sauver les gens c'est-à-dire mettre le système en règlement judicaire, mettre en système en banqueroute organisée !

Le citoyens doit faire un choix soit il se soumets au politique de destruction de l'économie physique de l'empire financier de la City de Londre et de Wall Street soit il se mobilise et prend ses responsabilités politiques afin de bâtir un avenir à l'humanité!


Face à ce scandale étalé devant l’opinion international, le citoyen doit se mobiliser pour que la vérité soit fait sur les intentions du GIEC afin de stopper la folie du futur sommet de Copenhague ! Nous devons rapidement nous mobiliser afin que le gouvernement se rassemblement autour d’une nouvelle architecture monétaire et financière juste, un nouveau Bretton Woods !

David C.
david.cabas.over-blog.fr

Écrit par : David C. | jeudi, 03 décembre 2009

Les commentaires sont fermés.