test

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 09 juin 2009

Résultat des européennes : la déroute du PS

Si le MODEM a échoué aux dernières élections, le score du PS, à peine supérieur à celui de Europe Ecologie, n'est guère mieux. L'UMP fait un bon score. Comment exliquer tout cela ? Les analyses vont se faire, j'en tente une "à chaud" :

D'abord techniquement, cela a été dit, en France, l'UMP s'en sort très bien grâce à son unité.

Sur le fond, on peut aussi expliquer les résultats en regardant comment les partis ont répondu aux attentes -justifiées- des français :

  1. ECONOMIE : SORTIR DE LA CRISE. Or pour en sortir, il faut créer de la richesse : d'où un vote plutôt à droite sensé favoriser l'économie, la gauche étant plutôt associée au meilleur partage des richesses (qui en l'occurence se font rares).
  2. ECOLOGIE : SAUVER LA PLANETE. D'où le vote pour Europe Ecologie, dont le message est porté par le nom, tout simplement, et l'une de ses têtes, José Bové. D'où peut-être aussi le vote UMP, grâce au Grenelle, au bonus/malus et quelques mesures phares teintées "écolo".
  3. DEMOCRATIE/SOCIAL : PLUS DE JUSTICE, d'indépendance des pouvoirs, moins de parachutes dorés... D'où le vote pour Europe Ecologie, Eva Joly incarnant cette valeur.

Les deux partis qui ont "gagné", UMP et Europe Ecologie, étaient ceux qui étaient assez lisibles sur 2 de ces 3 points.

Un parti qui eut été lisible sur les 3 aurait peut être pu faire mieux. Le Modem, qui porte ces 3 axes dans ces gènes, a raté une occasion. Il a été un peu confus (12 engagements, c'est beaucoup trop), et s'est laissé enferré dans des débats politiciens. Et n'a montré que deux têtes, celles de François Bayrou -même pas candidat- et son alter ego Marielle de Sarnez. Dommage.

01:31 Publié dans Europe, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.