test

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 01 avril 2008

Le Modem, c'est Bayrou(th) ?

Quand on voit tout ce qui tombe en moment sur le Modem, on peut penser que c'est un peu Bayrou(th) !

  1. Bien sûr, tout n'est pas rose, ou plutôt tout n'est pas orange, - on n'est pas au PS, m'enfin. J'ai moi aussi traversé une petite période de doute, non pas à cause des résultats, mais d'autres choses sur lesquelles je ne m'étalerai pas en zone "publique". Car c'est un peu ça le problème avec la blogosphère modem : tout s'étale en public, un vrai reality show dont se délecte nos adversaires politiques ou médiatiques ; cette blogosphère n'a pas de frontières. Ne faudrait-il pas un INTRANET Modem ? Les technologies type VPN le permettent aujourd'hui.
  2. Celà dit, cette campagne a été exaltante par certains côtés, permettant à bon nombre d'entre nous de découvrir ce qu'était une vie de parti en période électorale... Je ne vais pas me faire que des amis en écrivant celà, mais nous avons même eu droit localement à notre mini-trahison "à la Cavada" : un des piliers de l'organisation des débuts qui a rejoint un adversaire, - pourtant pas réputé pour être "d'ouverture"-, sans doute "après avoir épuisé tous les recours de la loyauté", officiellement en tout cas pour "désaccord sur la stratégie". Notre Cavada a aussi perdu. Mais la différence c'est que lui, il veut revenir, comme si de rien n'était. Comme quelqu'un qui est parti pisser pendant le repas et qui revient s'assoir discrètement. Comme si on pouvait "à la carte", un jour s'engager UMP, un jour Modem, un jour PS. Ce doit être la version politique du zapping qu'on reproche à nos enfants, mais je dois être déjà un vieux con, car j'ai du mal à suivre. Je me faisais des idées sur la notion de loyauté, d'esprit d'équipe... On verra bien.

 

1059231049.jpg
La traversée du désert :
Uyuni (Bolivie) (archives personnelles)

08:20 Publié dans Vie du Modem | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

J'avais eu la dent un peu dure pour Jean-Marie Cavada au moment de son changement de cap.
Voir
http://www.adamantane.org/article-14144219.html
et avec le recul je ne regrette pas mon analyse.

Si quelqu'un a vraiment fait ce qui est décrit dans ce papier, le mieux est de lui demander directement des explications. Et de vérifier au passage si l'information qui a été donnée à son insu au sujet de sa mise en retrait temporaire était objective.

Et aussi de se poser quelques questions...
-le Cavada local voulait-il être élu, à la différence du vrai, vu sa place sur la liste d'Union ?
-le Cavada local a-t-il cédé aux charmes du Sarkozisme officiel, à la différence du vrai, en renforçant une équipe dont l'adversaire unique et déclaré était précisément le candidat UMP ?


Bien amicalement.
JPD

Écrit par : Jean-Pierre Desthuilliers | mardi, 01 avril 2008

@JPD :
1) Il faut tout de même signaler que même si la liste qu'a rejoint notre Cavada était classée "divers droite", sa tête de liste était UMP 1 semaine avant de se déclarer, et bon nombre de colistiers étaient aussi UMP ou "nouveau centre" j'imagine, donc ralliés à sarkozy... en tout cas tant qu'il était bon de l'être d'après les sondages... Devient-on et perd-on donc sa qualité de sarkoziste aussi rapidement que celà ? Ou alors peut être en mettant des petits carrés orange sur ces tracts ? Ce n'est pas ma conception de la politique : il y a des limites.

2) une mise en retrait, tout à fait compréhensible, n'est pas la même chose qu'un ralliement à une liste opposante : d'autant que le leader de la liste qui a accueilli notre Cavada, était aux antipodes de certaines idées phare du Modem, -à savoir la proximité et la démocratie locale-, et un financier plus qu'un humaniste (si je résume en caricaturant, son programme = son bilan = les impôts n'ont pas augmenté). Quelle cohérence idéologique donc dans ce ralliement ?

4) Des explications de notre Cavada local ont été données par le biais d'un mail de l'intéressé lui-même, pas d'inquiétude à avoir sur un mauvais relayage de l'information, qui n'a d'ailleurs pas suscité de compléments particuliers.

5) Que peut-on espérer d'un retour ? Doit-on craindre un cheval de Troie ? On est en droit de se le demander, et il est difficile d'avoir confiance a priori après ce qui a été vécu comme une trahison en tout cas par moi.

PS : détail amusant toutefois concernant le lien dans votre commentaire, j'avais envisagé aussi d'illustrer mon post avec "la trahison des images" de Magritte. Comme quoi...

Écrit par : weirdman | mardi, 01 avril 2008

hum, hum...jms tres bon les attaques persos
cavada n'est pas là pour nous repondre et son "divorce" avec bayrou, c'est comme dans tous les divorces: difficile de connaitre les 2 versions. on est dans "l'humain" donc rien de tout blanc ou de tout noir...

Écrit par : cb | mercredi, 02 avril 2008

La maturité et le détachement viennent avec l'âge et l'expérience.

Ayant été personnellement discret et mesuré, j'attends légitimement de mes interlocuteurs qu'ils évitent des mots un peu excessifs pour évaluer des actes qu'ils ont le droit de ne pas comprendre.
J'avais cru, je crois encore, que l'esprit MoDem contient le crédit d'intention comme composante.

Nous avons parfois des préjugés au sujet de la personnalité de nos partenaires. Encore faut-il les fréquenter un peu. La rigueur n'exclut pas l'humanisme.

J'ai travaillé tout l'été au sein d'un petit groupe (tout comme la cigale avait chanté...) pour élaborer des méthodes d'action adéquates pour les militants du MoDem. L'un de ces travaux porte sur le concept d'alliance et son éthique.

L'idée développée est que l'opposant présumé est aussi un allié potentiel. Reste à s'asseoir à ses côtés pour regarder le spectacle du monde, et en parler. Il faut y passer un peu de temps.

Bien cordialement (i.e. "avec le coeur")

Écrit par : Jean-Pierre Desthuilliers | jeudi, 03 avril 2008

@JPD
1) Je ne sais pas ce que vous mettez derrière le terme "esprit Modem", mais sauf erreur on trouve dans la charte éthique du Modem, les articles suivants :

"VIII- Les adhérents du Mouvement démocrate reconnaissent pour l’action en commun la nécessité de l’organisation. Ils acceptent de s’inscrire dans la discipline et la cohérence de
cette action.
...
IX- Les adhérents du Mouvement démocrate assument le débat interne et considèrent le dénigrement externe comme incompatible avec l’engagement "

2) Le sujet n'est donc pas l'expérience, la maturité, l'humanisme, dont vous êtes certainement plus équipé que moi à en croire vos écrits ; le sujet c'est la loyauté, la cohésion, et le respect de la charte éthique d'un mouvement.
Un parti n'est pas une union de consultants free-lance.

3) Quant à vos travaux sur les "concepts d'alliances", ils sont certainement très intéressants et je n'ai rien contre les alliances si elles apportent quelque chose : il est simplement étonnant que vous ne les ayez pas communiqués avec vigueur ne serait-ce qu'aux adhérents de votre connaissance. Mais sans doute ne l'auraient-ils pas comprise ?
Il me semble pourtant que même un enfant de 10 ans peut comprendre que deux joueurs de football peuvent s'affronter dans le championnat mais jouer ensemble en équipe de France. Il n'excuse cependant pas le joueur qui fait exprès de laisser son adversaire aller marquer, voire comme ce fut votre cas, met le maillot de l'équipe adverse en plein milieu du match, même s'il ne touche pas beaucoup de ballons. Et ce indépendamment de son accord ou désaccord avec le coach.

Weirdman.

Écrit par : weirdman | lundi, 07 avril 2008

Les commentaires sont fermés.