test

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 23 novembre 2009

Toronto rend obligatoire les toits végétalisés

mairie.jpgJ'avais écrit sur le sujet en mars 2008.

La ZAC devrait en être pourvue

Toronto est même allé jusqu'à les rendre obligatoires pour les nouvelles constructions

Les toits végétalisés.

La mairie de Toronto va même montrer l'exemple, en végétalisant sa propre toiture...

A bon entendeur ;-)

 

22:23 Publié dans Démocratie boulonnaise, Environnement | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

dimanche, 18 octobre 2009

ZAC Seguin - Rives de Seine

IMG_0612.jpg

Machine à laver en panne (vous saurez tout), je roulais (en trottinette, vous saurez vraiment tout) en direction du Bricorama de Boulogne-Billancourt à la recherche d'une clef torx, quand une averse m'incita à m'abriter dans le nouveau bâtiment "Aurelium", ouvert à la visite à l'occasion de l'inauguration du Cours de l'Ile Seguin. Et de faire une petite visite guidée impromptue, donc.

Deux macro-lots sont engagés :  Ouest du trapèze et Pont de Sèvres. C'est l'Ouest du Trapèze qui pouvait se visiter. Le côté Est en phase avant-projet et appel d'offre, mais la crise doit compliquer les choses...

Dans le macro-lot Ouest, il y a d'abord le fameux "bâtiment doré", qu'on aime ou qu'on n'aime pas, mais qui servira de point de repère.

Il y a aussi le bâtiment du journal l'Equipe, juste en face, le seul qui ne soit pas HQE (Haute Qualité Environnementale), ce qui n'est pas étonnant quand on voit sa surface vitrée.

La "non tour" de Jean-Nouvel, située à côté du Square Com, va bientôt commencer à sortir de terre.

Enfin, en attendant le projet définitif, l'Ile Seguin se verra attribuer un jardin ludo-éducatif.

Ce qui frappe c'est la relative densité, les immeubles sont assez proches les uns des autres. Mais ils sont relativement intelligemment agencés, de façon à toujours laisser une vue sur l'extérieur.

Beaucoup de murs et de toits seront végétalisés, et la gestion des eaux de pluie a fait l'objet d'une attention particulière. Les cours d'eau du futur parc, en changeant de niveau, dessineront ainsi un nouveau paysage en faisant apparaître des îles.

Les bâtiments sont globalement plutôt d'assez bon goût, à quelques détails et exceptions près. Certaines surfaces extérieures sont innovantes, espérons qu'elle seront durables et que des "plaques" ne se décolleront pas comme c'est parfois le cas de nouvelles constructions...

IMG_0610.jpg

Ce qui reste encore un peu plus opaque, et sur lesquels les guides n'étaient pas habilités à communiquer, c'est :

  1. L'aménagement de la voierie côté Seine : Le conseil général a prévu 2x2 voies contrairement au projet initial, ce qui bien sûr ne réjouit pas les riverains.
  2. Le maire de Boulogne avait évoqué l'idée de déplacer les cours de tennis du quai Le Gallo vers la future partie Est de la ZAC, mais ce point n'est encore pas décidé d'après la SEM, visiblement génée par la question sur le sujet.

Le macro-lot "Pont de Sèvres" concerne les bâtiments actuel du Pont de Sèvres. Ils seront isolés par l'extérieur et leur esthétique modernisée pour être plus homogène avec le nouveau quartier voisin. Une passerelle reliera nouveau et ancien quartier, qui sera aussi plus ouvert sur l'extérieur.

A suivre...

10:25 Publié dans Démocratie boulonnaise, Environnement, Politique, Transports | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 06 décembre 2008

Conférence Jacquard-Peyrelevade

Une conférence en plein dans l'actualité est organisée à Boulogne-Billancourt par l'association la Cité des Savoirs du 21è siècle & Sylvain Canet : Albert Jacquard & Jean Peyrelevade débattrons sur le thème "l'économie peut-elle être humaniste ?"

Lieu : salle Landowski, 28, avenue André Morizet / Parking à proximité / M° Marcel Sembat

Date : mardi 16 décembre à 20h30

Entrée libre

conf-cite.jpg

09:27 Publié dans Démocratie boulonnaise, Economie, Gouvernance, Vie du Modem | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

vendredi, 05 décembre 2008

Ordre du jour du conseil municipal du 11 décembre

cm.JPGLe prochain conseil municipal de Boulogne aura lieu le 11 décembre prochain à 19h.

L'ordre du jour est en ligne ici.

 

A noter :

point 8 : Gestion de la dette, de la trésorerie et recours à des instruments de marché

point 13 : ZAC Seguin Rives de Seine – Réalisation partielle des espaces verts

point 19 : Action de la Ville pour favoriser le commerce équitable – Autorisation donnée au Maire pour conclure une convention de partenariat avec l’association MAX HAVELAAR et solliciter toute subvention de nature à générer des cofinancements sur cette thématique.

Point 20 : Adhésion de la Ville à la compétence « Développement des énergies renouvelables » du SIPPEREC pour mettre en œuvre la production d'électricité solaire à l'aide de panneaux à cellules photovoltaïques - Approbation de la convention fixant les conditions de réalisation d'études de potentiel de production d'électricité à partir de panneaux solaires photovoltaïques par le SIPPEREC

Point 29 (dernier point de l'ordre du jour): création d'une instance de consultation selon les termes de l'article L.2143-2 du code général des collectivités territoriales ayant pour dénomination « Conseil Economique et Social Local ». On en saura donc peut-être plus sur la constitution de ce conseil pour lequel un appel à candidature avait été effectué en juillet dernier.

Venez nombreux assister aux débats !

21:04 Publié dans Démocratie boulonnaise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ces, solaire, ile seguin, max havelaar, commerce équitable | |  Facebook

dimanche, 21 septembre 2008

Boulevard Jean-Jaurès piéton hier !

Photo 001.jpgIl s'agissait de la proposition 38 du Modem aux dernières municipales : "Valoriser le commerce de proximité et le commerce dit "de bouche", notamment en centre ville. Accompagner les commerçant dans leur développement. Relancer les études visant à rendre piétonne la rue Jean Jaurès entre Sembat et la route de la Reine."

Hier, dans le cadre de la semaine Européenne de la mobilité, c'était fait ! On ne peut que se féliciter de cette expérimentation, qui a permis aux enfants de s'en donner à coeur joie en trotinette, à vélo, le tout quasiment sans danger et bien plus calme : d'après bruitparif d'ailleurs, le bruit était en effet 10 fois inférieur hier. Quel plaisir !

Si les commerçants avec qui j'ai discuté semblaient dire que la fréquentation des non Boulonnais était moindre, je ne pense pas que ce soit irrémédiable, mais plutôt lié au caractère "nouveau" de l'opération qui a pu effrayer. Car les parkings du centre étaient toujours accessibles. Pour ma part en tout cas je n'aurais peut-être pas fait de courses à Boulogne s'il n'y avait pas eu cette opportunité de promenade avec mes enfants, dans un environnement plus sûr et apaisé.

Espérons en tout cas que la municipalité profitera de cette journée pour faire un bilan objectif de l'impact sur la circulation aux alentours, sur la fréquentation des commerces, mais aussi sur la satisfaction des Boulonnais... afin que l'opération puisse être améliorée et reproduite, voire généralisée tous les samedis, dans de meilleures conditions encore.

jeudi, 07 août 2008

Extension du Velib (suite)

logo-velib.jpgDans un article récent, je faisais part de la décision du Conseil d'Etat concernant l'extension du Velib', et m'interrogeais sur la position du Maire de Boulogne-Billancourt (PC Baguet) sur le sujet.

Les choses sont encore plus claires depuis cet article paru sur le site de la Mairie : les emplacements sont à l'étude.

18:54 Publié dans Démocratie boulonnaise, Environnement, Transports | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

samedi, 19 juillet 2008

Débat sur la carte B+B au conseil municipal

cartebtob.jpgA Boulogne, une carte B+B est requise pour par exemple inscrire ses enfants à la cantine de l'école ou au centre de loisir. L'organisation autour de cette carte a fait l'objet d'une délibération au conseil municipal.

Le principe

La carte est alimentée par les parents, et le matin en arrivant, il est demandé aux enfants de pointer en sélectionnant le repas de midi et/ou la garde du soir entre 4 et 6h (cas de l'école maternelle). Le pointage sert alors de base aux factures.

Problèmes

  1. La carte est sensée être pré-alimentée, mais en pratique ce n'est pas souvent le cas.
  2. Il arrive souvent aux parents ou aux enfants de ne pas badger, volontairement (eh oui : badger=payer...) ou pas. Conséquence : de toutes façon, des pointages manuels sont effectués pour pallier à la non fiabilité des pointages avec la carte. Jusqu'à 5 à 6 pointages complémentaires, a-t-il été mentionné au Conseil.
  3. Par ailleurs chaque service est facturé séparément ce qui est inutilement complexe et dépensier en courriers.

Conclusion

Il a été décidé au conseil municipal d'en simplifier la gestion en regroupant les factures liées à cette carte sur un seul courrier mensuel. C'est une bonne chose.

Mais il faut peut-être aller plus loin, comme suggéré par une intervenante au Conseil. Non pas en étendant l'utilisation de cette carte pour le plaisir de déployer de la technologie inutile, mais en envisageant plutôt sa suppression pure et simple. Les enfants ont plus besoin d'enseignants, d'animateurs, bref d'hommes et de femmes, que de technologies d'identification et de badges. Ne transformons pas les centres de loisirs en centres de détention où pour ouvrir une porte ou accéder à la cantine il faudrait montrer son empreinte digitale, comme évoqué au conseil.

Tout celà nécessite bien sûr une concertation démocratique...

21:28 Publié dans Démocratie boulonnaise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rfid, carte magnétique, b plus b | |  Facebook